Assurance Perte d'emploi cofidis

Toutes les autres assurances.
Risques divers, Bris de machine, assurance relative à un prêt, bateau de plaisance, contrat responsabilité civile chasse...

Assurance Perte d'emploi cofidis

Messagepar holly06 » le 22 Jan 2013 19:24

Bonjour,

Je rencontre un problème avec Cofidis concernant l'assurance "perte d'emploi".

Voici l'exposé des faits :

Il y a quelques années je contracte une assurance lors d'une ouverture de crédit chez Cofidis. En Mai 2010 je me retrouve en arrêt de travail jusqu'en Octobre 2012. Parallèlement, mon employeur m'envoye une lettre de licenciement en Octobre 2011 celui-ci devient effectif en Janvier 2012. Mon affection faisant partie des inonbrables maladies exclues de toute prise en charge, j'attendais donc la fin de ma maladie pour etre prise en charge dans le cadre d'une perte d'emploi.

N'étant plus en maladie, je m'inscris au Pôle Emploi en Novembre 2012 (il n'est pas possible de s'inscrire au pôle emploi pendant un arrêt maladie ou grossesse).

Je contacte alors Cofidis pour ouvrir un dossier 'perte d'emploi'. Lors de cet appel on m'explique qu'il y a 90 jours de carences à compter du premier jour d'inscription au Pôle Emploi et que l'assurance prendra en charge les échanges après ces 90 jours. Je reçois un courrier "appel de pièces" comprenant les demandes suivantes :

- Lettre de licenciement
- Contrat de travail
- Certificat de travail
- Attestation de prise en charge Pôle Emploi
- Attestation de paiements Pôle Emploi
Par précaution je rajoute une attestation prise en charge de la sécurité sociale pour la période citée plus haut.

Je reçois un appel de Cofidis me disant qu'il manquait le certificat de travail et l'attestation de paiement Pôle Emploi. Je leur explique que je leur ai déjà envoyé ces pièces. On me répond alors, que l'Attestation de paiement Pôle Emploi n'est pas acceptée par l'assurance. L'assurance réclame une attestation de paiement comprenant le nombre de jours payés par mois. Je leur fais remarquer que si le nombre de jours n'est pas mentionné dans l'Attestation Pôle Emploi, y figure la périodes payées (ex. : payée du 1er décembre 2012 au 31 décembre 2012), ce qui est la même chose.

Quelques jours plus tard, je reçois un courrier de leur part dans lequel on me réclame : un relevé de situation et le formulaire d'inscription Pôle Emploi à remplir par l'employeur et à fournir au Pôle Emploi pour pouvoir y être inscrit.

Je leur explique alors par courrier recommandé que je ne peux pas être en possession du formulaire d'inscription car je suis inscrite au chômage et quant au relevé de situation celui-ci ne constitue pas une attestation de paiement officielle et que celui-ci m'est fourni très tardivement chaque mois. J'ai également fourni toutes les attestations délivrées par le Pôle Emploi.

Je reçois ce jour un appel de Cofidis qui me signifie que je ne serai pas prise en charge étant donné que finalement les jours de carences démarrent selon eux à compter de l'entretien préalable au licenciement. Ils prennent en compte la somme que je devais a cette époque là (chose que je ne suis absolument pas en mesure de vérifier) et grace à un calcul dont je ne saisis rien ceux-ci décrètent qu'ils ne me doivent plus rien alors qu'ils ne m'ont jamais rien donné alors que j'ai continué à payer mon crédit ma cautisation asssurance.

Selon le message sur mon portable cette assurance chômage fonctionnerait alors même que je serai encore employée. On m'a également annoncé que mes droits de prise en charge se sont éteint à partir de janvier 2013 soit les 15 mois de remboursement maximun prévu ( c'est d'autant plus drôle qu'on attend janvier 2013 pour me le signifier). La préposée me parle au téléphone comme si pendant ces 15 mois j'avais été prise en charge ce qui n'est pas le cas.

En gros je cautise depuis des années pour une assurance maladie chômage qui ne payera rien et qu'en plus je continue à payer.

Je leur ai demandé un copie du contrat signé et dont chaque feuille est supposée être paraphée de mes initiales et dans lesquelles doivent figurées toutes ces clauses qu'on m'avance au fur et à mesure.

On me répond alors, que ce n'est pas stipulé dans le contrat mais dans une notice qu'on m'aurait remise. Je n'ai aucune notice de ce genre et quand bien même cette notice n'a ni été signée ni paraphée. Celle-ci n'aurait donc aucune valeur. Par ailleurs j'ai un crédit auprès de la Banque accord et je ne rencontre aucun problème de prise en charge par l'assurance "perte d'emploi".

De plus dans leur nouveau calcul, les jours de carences commençant à la date de l'entretien préalable cela impliquerait qu'ils commenceraient à calculer alors que je suis encore salariée.

Tout cela n'a aucun sens, depuis le mois de novembre chaque semaine j'apprends des choses nouvelles et de moins en moins logiques tout ce que je sais c'est que je cautise depuis des années et quand je demande à bénéficier de la prestation pour laquelle je paye on m'annonce qu'on me doit rien.

Voici les conditions à remplir pour pouvoir bénéficier des remboursements écritent dans la notice :

En cas de Perte d’Emploi
- copie du contrat de travail en vigueur à la date de signature du bulletin
d’adhésion (si l’employeur est différent à la date d’adhésion de celui à la
date du sinistre),
- copie de la lettre d’admission au bénéfice de l’allocation d’assurance
chômage délivrée par le Pôle Emploi,
- décomptes d’allocations du Pôle Emploi, ou les décomptes d’allocations
versées au titre de la GSC ou de l’APPI pour les mandataires sociaux,
- copie de la lettre de licenciement.

Selon le contrat Cofidis la prise en charge perte d'emploi s'aligne à mon inscritpion et à mes attestations délivrées par Pôle Emploi. Mais parallèlement par téléphone on m'explique que cette prise en charge démarre alors même que je suis encore salariée. Comment je peux justifier d'une perte d'emploi salariée et en maladie ?

Sur conseil d'un ami inscrit sur ce cite je fais appel à votre bienveillance pour m'aider dans cette situation qui me dépasse.

Merci!!!
holly06
Apprenti anti-arnaque
Apprenti anti-arnaque
 



Retourner vers Autres assurances pour particuliers.