CHANTAGE DE LA PART DE MA MUTELLE SANTE...

Toutes les autres assurances.
Risques divers, Bris de machine, assurance relative à un prêt, bateau de plaisance, contrat responsabilité civile chasse...

CHANTAGE DE LA PART DE MA MUTELLE SANTE...

Messagepar SANTIAGO » le 19 Fév 2007 15:46

Bonjour,

Je viens ici surtout pour dénoncer un procédé que j’ai subi ces derniers jours et qui a pour simple nom : CHANTAGE…. effectué dans la plus parfaite illégalité par ma mutuelle PREVANOR .

En effet, je souscris à une mutuelle santé PREVANOR depuis 2003 pour toute ma famille et récemment je me suis aperçu qu’elle ne me remboursait plus mes avances de soins depuis le 17/12/2006.

Après divers contacts téléphoniques avec leur plate forme pour obtenir des explications, on m’a baladait pendant 15 jours en me donnant pour seule réponse « c’est bizarre, on ne comprend pas, la CPAM vous a déconnecté alors que la CPAM m’affirmait le contraire et enfin on me demandait de fournir un duplicata de ces dépenses, ce que je fis pour constater 10 jours plus tard que la situation restait inchangée et que ma mutuelle ne me remboursait plus alors même qu’elle prélevait ma cotisation mensuelle et à la date du 13 février elle me devait plus de 130 euros de soins à rembourser.

A cette date, je les ai contacté et devant mon vif mécontentement, on m’a enfin donné le pourquoi en me disant qu’on me rembourserait mes avances de soins si je remboursais un trop perçu de 60 euros que la mutuelle aurait versé par erreur en juin 2006…

En effet, le 12 décembre, j’avais reçu un courrier en lettre simple de ma mutuelle pour me dire qu’après vérification, elle s’était aperçue qu’elle m’aurait remboursée une somme de 60 euros que je n’aurai pas du percevoir, 6 mois auparavant et que je devais rembourser cette somme dans la semaine.

N’ayant aucun relevé mensuel de leur part et ne m’étant aperçu d’aucun surplus sur mon compte en banque à cette période, j’ai estimé que cette erreur n’était d’une part pas probante et non vérifiable par moi puisqu’elle datait de plus de 6 mois.

D’autre part, j’ai estimé que je n’avais pas à subir les erreurs de fonctionnement de ma mutuelle dues à sa propre incompétence à lire des relevés de la CPAM sur lesquels je n’ai aucun pouvoir d’agir en m’octroyant des sommes en ma faveur et de plus je n’ai pas à être à la disposition d’un système interne à ma mutuelle qui fait des vérifications quand cela l’arrange et se permet de croire que 6 mois après elle peut réclamer des sommes au mépris de son client qui lui ne peut se payer le luxe d’effectuer son budget tous les 6 mois ! J’ai estimé que si la mutuelle veut des comptes justes, elle doit embaucher des personnes pour le faire tous les jours et non quand cela la chante ! J’ai estimé que je n’avais pas à subir les erreurs d’un système aléatoire interne de vérification et que payant dûment le service pour lequel j’avais souscris mon assurance santé, ce service était souscris pour me rembourser mes dépenses de soins et non pas pour payer les conséquences des erreurs internes de fonctionnements de ma Mutuelle !


Donc à la date du 13 février alors que depuis leur courrier en lettre simple, je n’avais pas été relancé pour leur erreur, on m’a dit alors même que l’on prélevait ma cotisation mensuellement qu’on avait déconnecté mon compte intentionnellement pour me faire du chantage et obtenir le remboursement du trop perçu de 60 euros et que ce n’est qu’à cette condition que le service pour lequel je payais une cotisation mensuellement serait réactivé si je leur faisais parvenir un chèque ! Je précise que par contre, la PREVANOR continuait à rembourser les pharmacies, labos pour lesquels je n’avançais pas l’argent….

Trouvant ce procédé totalement illégal et (modéré) et refusant de me soumettre à un tel chantage, j’ai tout de suite réagi en envoyant un courrier recommandé à PREVANOR pour l’informer que puisque c’est volontairement que ma mutuelle ne me remboursait plus les soins depuis décembre, j’estimais que le contrat qui nous liait était rompu de fait avant son échéance puisque PREVANOR avait délibèremment désactivé mon compte pour ne plus me fournir les services pour lesquels elle prélevait pourtant dûment ma cotisation. Je l’ai aussi prévenu que j’avais demandé à ma banque de ne plus autoriser le prélèvement de ma cotisation mensuelle et que j’exigeais le remboursement des sommes dues au titre du contrat qui nous liait jusqu’au 13 février à savoir un total de 136 Euros.

A ce jour, je n’ai pas encore de réponse de leur part, et j’aimerai que les professionnels de ce forum me guident pour que je puisse obtenir mon du.

J’interviens aussi pour alerter ce forum de ce procédé écoeurant de la part de PREVANOR car j’ai la certitude que ce procédé illégal est souvent utilisé et que beaucoup l’ont subi et qu’il serait bien que nous regroupions nos témoignages pour entamer une action contre de telles manœuvres frauduleuses et rappeler à ces Sociétés que nous ne sommes pas dans le « Far West » et qu’elles ne peuvent régler leur compte en dépit des lois et faire en sorte que ces Sociétés ne puissent s’octroyer des pouvoirs sur de braves gens qu’elles impressionnent pour les soumettre en les (supprimé)ant avec des procédés totalement illégaux qui frisent l’(censuré)erie !

Je n’ai pas l’intention de renoncer car j’irai jusqu’au bout car dans ce monde, le client à qui on doit un service pour lequel il paie est de moins en moins respecté et on finit par croire que c’est nous qui sommes au service des sociétés et pas le contraire et nous n’avons d’importance à leurs yeux que quand il nous vendent leur produit après nous n’avons qu’une valeur marchande jamais humaine…

C’est pourquoi nous devons être solidaires et raconter nos expériences et je félicite ce forum d’exister pour cela car nous entrons dans une dictature du commerce et au plus les moyens de communication se développent au moins nous avons droit à une communication commerciale respectueuse puisque ces dernières se servent de la nouvelle technologie pour se planquer et alors même qu’elles peuvent nous démarcher à toute heure et à tout propos ….nous n’avons pas les même droits dès qu’il s’agit pour nous de les joindre pour faire respecter les contrats qu’elles nous ont vendu, nous nous retrouvons devant des plate formes téléphonique incapables de nous fournir un interlocuteur compétent et je pense vraiment qu’il faudrait réfléchir pour trouver un moyen de contrecarrer le maquis dans lequel se planque le monde du Commerce et les faire changer de méthode. Après tout, c’est nous le client et il serait temps de leur rappeler que le Client est Roi et qu’elles sont au Service du Roi et pas le contraire. En tous les cas, il faut arrêter de prendre le client pour le Roi des Imbéciles !

Par avance, merci à tous.
SANTIAGO
Apprenti anti-arnaque
Apprenti anti-arnaque
 

Messagepar joel guillon » le 19 Fév 2007 23:47

Bonjour,

Le professionnel n'a pas le droit de se faire "justice" lui-même. Il doit au moins vous le notifier par courrier afin de pouvoir contester.

Suite à un défaut d'information de ce professionnel, vous postez sur notre forum. Nous en faisons une news sur notre page d'accueil également afin de faire connaître votre mécontentement à nos lecteurs.

Par contre, nous vous demanderons une attestation manuscrite et votre pièce d'identité si nous sommes poursuivis pour dénigrement afin de faire vérifier le témoignage que nous avons reçu ci-dessus si nous devons porter la preuve devant un juge. Si vous ne souhaitez pas vous faire connaître, alors nous supprimerons ce message afin d'éviter toute condamnation à notre encontre.

Cordialement,

Joël Guillon
Aujourd'hui, le site Lesarnaques.com a à son tour besoin de VOUS ! http://association.lesarnaques.org/
Président et Fondateur de l'association
SVP: Je ne réponds à aucun message privé
joel guillon
Membre fondateur
Membre fondateur
 

Messagepar zyede » le 20 Fév 2007 00:11

je pense sincèrement que vous risquez gros en bloquant vos prélèvements car cela va déclancher une procédure de recouvrement totalement indépendante du problème des 60 euros, et vous aurez tout les torts.
Si votre mutuelle vous a pas tout rembourser, cela ne voulait pas dire qu'elle n'allait pas le faire.
Un conseil, essayez de régler ça à l'amiable avec votre mutuelle car les conséquences pour vous peuvent être trés lourde. :roll:

Pour ce qui est du retard des remboursements, le seul moyen de sanctionner votre mutuelle, c'est de la quitter dans les règles de l'art avec une résiliation en bonne et due forme !
Le conseil avant tout !
JET D'AIL
zyede
Élève anti-arnaque
Élève anti-arnaque
 

mutuelle santé

Messagepar aluyetanet » le 20 Fév 2007 07:47

Bonjour

Dans les mutuelles santé il y a de tout.

Mais pour avoir travaillé dans ce domaine pendant 38 ans j'ai constaté:

- une grave défaillance de la programmation informatique car
- il n'est jamais effectué de vérification simple avant le paiement
- on paie et on vérifie aléatoirement a posteriori
- la vérification est toujours faite au détriment du mutualiste
- les praticiens de santé le savent et n'hésitent pas à se faire payer
de multiples fois les memes produits

- un dialogue de sourds avec " les gestionnaires, lesquels connaissent les
défaillances informatiques
- savez vous qu'il est impossible d'avoir des médicaments facturés sans visite ou consulation d'un médecin, c'est logique, mais les mutuelles ne le savent pas...

- un mépris du mutualiste " s'il n'est pas content il peut partir ailleurs, cela
n'est pas mieux"

- une absence totale de médiation. Je suis médiateur dans un proche domaine. Les mutuelles santé estiment qu'elles n'en ont pas besoin.
Les conseils d'administration sont composés en majorité de représentants syndicaux qui prétendent " faire de la médiation" ce qui est impossible car partisans de leur propre système.

Pour répondre à votre problème:
- le code civil prévoit que celui qui a reçu indument doit le restituer.
- Votre mutuelle a un Président du Conseil d'Administration auquel il faut écrire
- Votre mutuelle dispose de fonds sociaux qui peuvent servir à annuler la dette

Bonne journée
aluyetanet
Spécialiste anti-arnaque
Spécialiste anti-arnaque
 

Messagepar SANTIAGO » le 20 Fév 2007 11:46

Merci à tous de vos bons conseils.

Je tiens à votre disposition l'attestation et ma pièce d'identité si vous en avez besoin car je ne retirerai pas une virgule de ce que j'ai écrit.

Quand à la médiation, elle n'est pas possible puisqu'on m'a dit textuellement qu'on me rembourserait si je payais leur erreur, ils sont hors la loi et pratiquent des méthodes de "(supprimé)s" et s'il faut aller en justice, j'irai dénoncer ce chantage et contrairement à eux moi j'ai assumé par écrit le fait d'arrêter mon prélèvement pour service qu'on ne voulait pas me rendre alors que je payais ma cotisation.
De plus les labos et les pharmacies ont été remboursées donc cela dénote de l'intention volontaire de ne pas remplir le contrat.

Je prends bonne note de vos conseils et je vous informerai de la suite de mon histoire.
SANTIAGO
Apprenti anti-arnaque
Apprenti anti-arnaque
 

mutuelle

Messagepar pasala » le 24 Fév 2007 10:35

Bonjour
Je viens de lire votre longue lettre et votre problème avec votre mutuelle.
Ma mutuelle m'avait viré 150€ par erreur que j'ai remboursé rapidement à leur demande .j'avais vu cette somme sur mon relevé bancaire , ce que vous auriez dû voir. Je crois que, sans vous manquez de respect , vous avez tort et êtes trop rigide .Vous avez déja largement dépensé ces 60€ en lettre, tel etc.et que de toute façon vous aurez à les rembourser.
D'autre part si je comprends bien cette complémentaire santé est une mutuelle et non une assurance privé donc les cotisations que vous payez compensent les dépenses.Pensez aux autres cotisants .
En résumé ce n'est pas une arnaque mais simplement une petite erreur de gestion .N'avez vous jamais fait d'erreur dans votre vie professionnelle?
pasala
Apprenti anti-arnaque
Apprenti anti-arnaque
 

Messagepar gognol » le 25 Fév 2007 06:14

Bonjour,

je voulais simplement reagir au message de pasala.

Il est evident que l'erreur est humaine et que celle de cette mutuelle ne peut en aucun cas etre consideree comme une tentative d'arnaque. Il est egalement evident qu'il faut leur rembourser le trop percu. Cependant, la methode qu'ils emploient pour obtenir ce remboursement est un peu facile. Lorsqu'un particulier paye trop a une compagnie (ce qui arrive souvent en cas de resiliation d'un abonnement par exemple), le seul moyen de recuperer l'argent si la compagnie ne le rend pas spontanement est de leur en faire la demande par LRAR. Alors il doit en etre de meme dans le cas discute ici...

Il y a d'ailleurs une chose que je ne comprends pas dans cette histoire. Si la mutuelle est capable de couper les remboursements a cause de ces 60 euros, pourquoi n'ont ils pas decide de recuperer l'argent sur les remboursements suivants? Je ne pense pas que cette technique soit plus illegale que le blocage qu'ils ont effectue.

Gognol
gognol
Initié anti-arnaque
Initié anti-arnaque
 

Messagepar tof591 » le 28 Fév 2007 22:18

Bonsoir,

Employé d'une compagnie d'assurance, PREVANOR n'a pas le droit de retenir vos remboursements sur le simple fait que vous leur devez 60 euros.
Au pire, elle vous déduit les 60 euros des remboursements mais doit apporter dans tous les cas la preuve de leur erreur afin que vous puissiez vérifier de votre coté si ces 60 euros sont réellement en trop perçu (ou moins perçu, tout dépends de quel côté on se place).

Ceci dit, c'est au professionnel de vous apportez la preuve ecrite et détaillée de cette erreur de 60 euros et non à vous de devoir vous justifier sur quelque chose dont vous n'etiez même pas au courant!

Autre précision, j'etais ancien assuré de Prevanor et je suis vite parti! Pour information, je signe un contrat sur une feuille volante blanche (eh oui) et n'ayant aucunes informations je décide de le dénoncer. Ils n'ont rien voulu entendre jusqu'au jour ou j'ai fait opposition sur les prelevements. Bizarrement, lettre d'excuses et remboursement de la premiere cotisation. Et je ne suis pas le seul dans ce cas (obligation de forçage de la part des clients) dans ma région!!
tof591
Chef anti-arnaque
Chef anti-arnaque
 




Retourner vers Autres assurances pour particuliers.