indemnisation apres un sinistre non responsable

Posez toutes vos questions ou exposez le problème qui vous oppose à votre assureur.

indemnisation apres un sinistre non responsable

Messagepar smbenali » Dim 12 Aoû, 2012 à 12:59:39

bonjour

mon véhicule a été endommagé en stationnement il y a 5 mois : c est un sinistre non responsable

seulement voilà après avoir remis le constat à la société d'assurance, j'ai été stupéfait des conclusions de l expert auto.

il a déclaré mon véhicule non réparable économiquement et donc a estimé sa valeur à 1200 euros

le probleme :

j'ai engagé 1800 euros de remplacements de pièces dans la voiture en mars 2012

le sinistre date d avril 2012

l expert a très faiblement tenu compte de ces 1800 euros : c est inadmissible

je suspecte les cabinets d'expertise auto d'être corrompus par les sociétés d'assurance

ce n'est pas étonnant quand on sait qu'il y a une convention IRSA signée entre les sociétés d'assurance

l'intérêt pour la compagnie d'assurance est de réduire au minimum l'indemnisation de l'automobiliste puisqu'elle a à sa charge l'indemnisation de son assuré

il n' y a aucun contrôle sur le travail d'un expert qui plus est aucun contrôle pour vérifier s'il n' y a pas de communication illicite entre la société d'assurance et l'expert auto.

deuxiemement

je me suis aperçu que les calculs d'expertise auto ne font pas apparaitre les montants liés à la main d'oeuvre sur les factures

c est abberant : comment se fait il qu en 40 ans, il n y ait pas eu de corrections à ce niveau-là

en résumé, ce que je veux dire c'est que dans le monde de l expertise auto, il y a des abus, de la corruption, des abberations dans les calculs

il faut que tous les experts auto doivent se connaitre ( c'est un petit monde )tre eux pour donner une réponse égale à l'automobiliste : experts indépendants ou pas ça ne change rien

la main d'oeuvre ne rentre pas en ligne de mire dans les calculs d'expertise auto : c'est incroyable !

il faut absolument que le législateur français réagisse à cela pour que les frais de main d'oeuvre soient pris en compte dans l'expertise auto.
smbenali
Élève anti-arnaque
Élève anti-arnaque
 
Messages: 5
Enregistré le: Dim 12 Aoû, 2012 à 11:46:27

Informations


Besoins de conseils ou d'assistance face à une Arnaque ?
Ce forum n'est plus actif mais le combat continue ailleurs !

Inscrivez-vous sur le forum de Signal-Arnaques


Informations
 

Re: indemnisation apres un sinistre non responsable

Messagepar aie mac » Dim 12 Aoû, 2012 à 19:53:16

bonjour

la main d'oeuvre ne rentre pas en ligne de mire dans les calculs d'expertise auto : c'est incroyable !

c'est effectivement incroyable.

les quelques rapports qu'il m'a été donné de croiser dans mes dossiers ou à titre personnel vont même à l'encontre de votre affirmation.

il n' y a aucun contrôle sur le travail d'un expert qui plus est aucun contrôle pour vérifier s'il n' y a pas de communication illicite entre la société d'assurance et l'expert auto.

l'expert communique évidemment avec l'assureur puisque c'est ce dernier qui le mandate...

il faut absolument que le législateur français réagisse à cela pour que les frais de main d'oeuvre soient pris en compte dans l'expertise auto.

pour vous éviter de tenir des propos qui relèvent plus du discours de comptoir que de la réalité, je vous invite à prendre connaissance du code de la route (qui ne se limite pas à quelques panneaux...) et notamment les articles R 326-1 et suivants.
qui ont été rédigés par... le législateur.

si vous avez une observation à faire sur le rapport de l'expert, rien ne vous empêche de le contacter pour en discuter avec lui.
je n'ai pas connaissance qu'aucun ai jamais mangé un automobiliste...
aie mac
Major anti-arnaque
Major anti-arnaque
 
Messages: 492
Enregistré le: Mer 24 Déc, 2008 à 11:30:01

Re: indemnisation apres un sinistre non responsable

Messagepar ClemG » Lun 13 Aoû, 2012 à 05:15:41

Une première chose. Si vous souhaitez contester l'avis de l'expert, vous pouvez avoir recours
à un expert d'assuré. Cela se fera à vos frais naturellement. Néanmoins une majorité de polices MRH
comprennent une garantie PJ qui peut prendre es frais en charge.
Dans tous les cas, il faut contacter votre assureur PJ avant tout engagement de dépenses.

Concernant l'indemnisation en elle même. Le principe indemnitaire veut que l'on évalue la valeur résiduelle du bien assuré.
Et non la valeur "pratique" liée aux coûts de l entretien du dit bien. Il s'agit pour l'assurance d'évaluer l'impact du sinistre sur le patrimoine de l'assuré.
Dans votre cas, l'expert a estimer que le coût des réparation était supérieur à la valeur résiduelle du bien. Cette valeur n'a pas à tenir compte de la valeur des travaux récents, mais simplement du fait qu'ils ont été réalisés.

Pour info, si votre assureur PJ est le même que votreassureur auto, la loi impose que la gestion des sinistres PJ soit distincte même géographiquement de la gestion IARD. Vous pouvez donc prendre contact avec eux sans craindre un conflit d'intérêts.
Crldt
ClemG
Initié anti-arnaque
Initié anti-arnaque
 
Messages: 27
Enregistré le: Lun 06 Aoû, 2012 à 10:57:37

Re: indemnisation apres un sinistre non responsable

Messagepar smbenali » Ven 07 Sep, 2012 à 19:51:52

bonjour

pour répondre à la première personne, voici les faits :

j'ai été voir le cabinet d'expertise à saint maur et celui ci a estimé la valeur vénale du véhicule en 5 minutes chrono !!

trouvez vous cela normal et donc sérieux ??

deuxio, l'expert en lui même n'a même pas pris la peine de me recevoir en individuel, mais à l'accueil.
ce qui ne se fait pas quand on traite le dossier d'un sociétaire et que la compagnie d'assurance vous rémunère pour s'occuper de celui-ci.

tertio

l'expert n'a pas pris en compte des éléments flagrants dans les factures comme les cardans et un moyeu avant : près de 500 euros
je le répète, il ne s'agit pas d'entretien puisque je n'étais pas obligé de le faire au sens du contrôle technique; c'est donc de la valeur ajoutée au véhicule donc il s'agit d'un réhaussement de sa valeur vénale

la valeur résiduelle ? je vous dirai que c'est une obligation de l'expert de tenir compte des valeurs
(je ne parle pas de vulgaires tâches d'entretien du véhicule, mais de modifications majeures non obligatoires
CQFD

parmi tous ces points et particulièrement le premier, cela explique qu'il ne s'agit de propos de comptoir, comme dirait un des internautes, mais le résultat de faits !
donc de suspicion d'(censuré) et de corruption
CQFD

sinon comment expliquez vous que des écarts "faciles" de 300/400/500 euros peuvent être trouvés entre un expert mandaté par les assurances et un expert dit "indépendant" ??
si ce n'est pas de la connivence ou de la corruption, c'est quoi alors ??
tous les experts auto en France se connaissent, un expert exerçant sur Paris me l'a confirmé.
c'est une réalité.

soyons sérieux, la question n'est pas de dire s'il y a de la corruption entre les cabinets d'expertise et les compagnies d'assurances, mais de savoir "qui pratique la corruption en FRANCE encore à l'heure actuelle ??
=> au détriment du sociétaire et de l'automobiliste dans mon cas.

car cela reste aussi vrai pour les assurances logement et les assurances santé bien sûr

pourquoi croyez vous qu'il y a tant de procédures en justice sur les expertises dites "santé" d'un assuré victime d'un accident ??
vous pensez que les sociétés d'assurances pensent au bien être des concitoyens français ou alors en ouvrant grand les yeux, vous comprenez que c'est une histoire de chiffre d'affaires et de négociation entre les directions d'entreprise ??
et qu'au fond beaucoup de français sont lésés dans des procédures d'indemnisation !!!

voilà pour les faits que j'ai subi et les réalités donc du terrain

autre remarque :
les textes de loi sont une chose, mais la réalité est toute autre ....

à l'avenir SVP ne dites pas "comptoir" car c'est insultant pour les personnes qui veulent la transparence, l'honnêteté, la "vraie" justice impartiale/indépendante, la défense du citoyen fragile, "les entreprises au service du concitoyen et non pas du chiffre d'affaire".

en somme, ceux qui réclame la vérité et toutes ces vérités vieilles de 40 ans !

si vous faites partie de ceux-là, alors rejoignez svp ce mouvement. DANS L'INTERET DE TOUS.

en résumé :
Comprendre avant d'interpréter !

Merci bien pour les conseils prodigués dans les post précédents.

PS
j'espère beaucoup de soutien au site "les (censuré).com" qui fait l'objet de beaucoup d'attaques de la part d'entreprises et de cyber attaques, car cela dérange les gros (censuré)s "historiques".

un exemple : l'idée de mettre en place, dans ce quinquennat, les class action en France a fait bondir des entreprises du CAC 40 et plein d'autres...
c'est normal ?
smbenali
Élève anti-arnaque
Élève anti-arnaque
 
Messages: 5
Enregistré le: Dim 12 Aoû, 2012 à 11:46:27

Re: indemnisation apres un sinistre non responsable

Messagepar ClemG » Sam 08 Sep, 2012 à 07:43:36

Bonjour,

Je vous trouve très virulent...
Si vous n'êtes pas satisfait de l'expertise réalisée sur votre véhicule, vous saisissez un cabinet d'experts
pour obtenir une expertise par un expert d'assuré.
C'est seulement sur cette base, argumentée, que vous pourrez vous adresser à votre compagnie.
S'ils ne veulent pas vous entendre, vous pouvez faire appel au médiateur de votre compagnie
(certaines compagnies en ont un en propre, d'autres utilisent celui de la FFSA).

Je vous ferais remarquer que déverser votre colère sur le monde entier n'arrangera ni votre dossier, ni ne génèrera
d'intérêt envers vos commentaires. Il faudrait être plus constructif...

Crldt
ClemG
Initié anti-arnaque
Initié anti-arnaque
 
Messages: 27
Enregistré le: Lun 06 Aoû, 2012 à 10:57:37

Re: indemnisation apres un sinistre non responsable

Messagepar smbenali » Mar 11 Sep, 2012 à 11:58:35

bonjour

virulent ? je ne sais pour vous mais pour moi,

je prends clairement position pour les personnes qui souffrent en France, d'autant plus que j'en fais partie :

=> les factures EDF/GDF/téléphone/assurances/carburants qui grimpent chaque année sans que ce soit véritablement justifié.
( et même internet de 29,90 euros à 31,90 euros)

=> les abus bancaires : les pack bancaires que font chèrement payer les enseignes historiques sans que ce soit utile ou rentable pour le consommateur
(le prix de la CB augmente aussi chaque année ! pourquoi réellement ? est ce justifié ? ?)
d'autant plus que les banques veulent instaurer un système centré sur les CB et eliminer les chèques.
Il n'y a qu'à voir les projets marketing actuels des banques sur des produits Mastercard ou American Express.
des produits sur lesquels les banques comptent gagner un maximum d'argent .....

=> les contrats d'assurances : des manquements à la probité lors de signatures de contrats et des abus de position/pouvoir ( convention IRSA par exemple )

Il n'est pas question à mon sens de défendre des personnes qui profitent du système.

Le système, c'est quoi aussi :

=> des monopoles : le coeur du problème en France

exemple : le monopole de l'électricité d'origine nucléaire (EDF) ou celui des lignes téléphoniques commutées (France telecom)
cela permet "d'imposer" ses prix au grand public malgré l'apparence des pouvoirs publics.
(il n'y a qu'à voir la décision unilatérale d'augmenter les prix du KWh électrique très récemment)
Les prétextes de coût de fabrication, le consommateur n'en voit pas ni les justifications (impératif pour raison du monopôle) et encore moins la couleur.
exemple :
récemment, en région Centre, une femme avec enfants s'est retrouvée privée d'électricité pour des raisons infimes : quelques centaines d'euros.
du jour au lendemain, cette personne s'est retrouvée sans chauffage et sans moyen de cuisson pour ces enfants.
Est ce responsable de la part des dirigeants d'EDF et de leurs décisionnaires ?


=> les conditions de travail : un ouvrier, empêtré dans un environnement cancérogène, gagne 1200 euros nets pour produire la valeur ajoutée principale d'un grand groupe quand un salarié cadre coûteux et pas forcément indispensable/rentable gagne environ 45000 euros nets annuels
( il suffit de demander aux salariés de PSA ou de Fralib ce qu'ils en pensent)

=> la transparence : les problèmes d'information sur les produits alimentaires
exemple : les colorants utilisés pour la confiserie

=> l'externalisation : une des conséquences du monopôle sur les secteurs d'activités stratégiques
les PME, "embauchées" par un donneur d'ordre, suivent pleinement les recommendations de celui-ci et pratiquent une dévalorisation salariale à la suite d'accords commerciaux
ceci pour dire, entre autres, à compétences égales un prestataire gagne 50% de moins qu'un statutaire, avantages et primes incluses.
( et que dire de l'ambiance au travail)

=> c'est 3 millions de chômeurs + 3 millions de précaires par opposition au 2/3 millions d'offres d'emploi non pourvues chaque année (en tenant compte du marché caché de l'emploi)

=> des délits d'initiés, commis par des dirigeants amplement rémunérés, quand il est demandé des augmentations radicales du SMIC depuis 30 ans.
(impératif si les prix de l'EDF/GDF/assurances/carburants/produits alimentaires de première nécessité augmentent chaque année)
( la compétitivité des entreprises n'est pas dûe tant aux coûts, mais à leur degré d'investissement/réputation dans le monde)

Voici quelques grandes lignes descriptives du "système". La liste n'est pas "exhaustive" bien entendu.

Je crois que la colère que vous mettez en avant, je pense qu'elle est légitime.
La "bascule électorale" ne changera rien, car c'est déjà du vécu. (1974/1995)

La résolution des "grands problèmes" ne passera que par une réaction du "législateur" s'il est possible de croire encore en la justice.... ou de la population si l'individualisme/égoïsme cessent et la solidarité prime !

remarque :

l'article L 327 du code de la route mentionne : la probité d'un expert auto
=> et que vois-je quand je suis confronté à l'expert mandaté par la société d'assurances ? je vois un manquement à la probité

c'est pour cela qu'une discussion objective est impossible avec un expert mandaté par la société d'assurances surtout si le ton monte.

autre remarque :

tous les ans en France, la justice française "arrête" des salariés du secteur des assurances pour vol, détournement, (censuré)
il suffit de travailler dans le département "système d'information" des entreprises pour s'en convaincre....
smbenali
Élève anti-arnaque
Élève anti-arnaque
 
Messages: 5
Enregistré le: Dim 12 Aoû, 2012 à 11:46:27

Re: indemnisation apres un sinistre non responsable

Messagepar jcv43 » Mer 12 Sep, 2012 à 09:55:28

Vous n’êtes plus vraiment dans le sujet de ce post.
Mais, et si la modération l'accepte, je vais vous répondre quand même, car vous faites des amalgames et des affirmations fausses.
La colère n'est pas toujours bonne conseillère.



=>
les factures EDF/GDF/téléphone/assurances/carburants qui grimpent chaque année sans que ce soit véritablement justifié.
( et même internet de 29,90 euros à 31,90 euros)


Les carburants augmentent parce que le cout du baril augmente, et que nous le payons en dollars, alors que l'Euro recule.
Internet est un des moins cher en Europe.

=> les abus bancaires : les pack bancaires que font chèrement payer les enseignes historiques sans que ce soit utile ou rentable pour le consommateur
(le prix de la CB augmente aussi chaque année ! pourquoi réellement ? est ce justifié ? ?)
d'autant plus que les banques veulent instaurer un système centré sur les CB et eliminer les chèques.
Il n'y a qu'à voir les projets marketing actuels des banques sur des produits Mastercard ou American Express.
des produits sur lesquels les banques comptent gagner un maximum d'argent .....

Vous n'etes pas obligé de prendre ces packs. Il y meme des banques en ligne ou la carte est gratuite.


=> les contrats d'assurances : des manquements à la probité lors de signatures de contrats et des abus de position/pouvoir ( convention IRSA par exemple )


Avec un peu de patience et de recherches, on arrive à trouver le meilleurs compromis.




=> des monopoles : le coeur du problème en France

exemple : le monopole de l'électricité d'origine nucléaire (EDF) ou celui des lignes téléphoniques commutées (France telecom)
cela permet "d'imposer" ses prix au grand public malgré l'apparence des pouvoirs publics.
(il n'y a qu'à voir la décision unilatérale d'augmenter les prix du KWh électrique très récemment)

EDF a des concurrents. C'est timide, mais c'est un commencement. Et leurs employés ne sont pas les plus mal lotis en France, ce qui peut expliquer leurs tarifs.. En outre, qui aurait les moyens de construire sa petite centrale nucléaire, un réseau filaire et démarcher des clients?

Quand à FRance Telecom, l’état les oblige depuis longtemps a partager leur réseau avec la concurrence.


récemment, en région Centre, une femme avec enfants s'est retrouvée privée d'électricité pour des raisons infimes : quelques centaines d'euros.
du jour au lendemain, cette personne s'est retrouvée sans chauffage et sans moyen de cuisson pour ces enfants.
Est ce responsable de la part des dirigeants d'EDF et de leurs décisionnaires ?


Des raisons infimes? Elle ne payait pas. Si demain on ne vous donnait pas votre salaire, que diriez vous? Vous trouvez qu'il n'y a pas assez d'assistanat en France? N'oubliez pas que se sont toujours les mêmes qui payent.

=> les conditions de travail : un ouvrier, empêtré dans un environnement cancérogène, gagne 1200 euros nets pour produire la valeur ajoutée principale d'un grand groupe quand un salarié cadre coûteux et pas forcément indispensable/rentable gagne environ 45000 euros nets annuels
( il suffit de demander aux salariés de PSA ou de Fralib ce qu'ils en pensent)


l'ex URSS avait bien essayé autre chose. On a va ce que cela a donné.



=> l'externalisation : une des conséquences du monopôle sur les secteurs d'activités stratégiques
les PME, "embauchées" par un donneur d'ordre, suivent pleinement les recommendations de celui-ci et pratiquent une dévalorisation salariale à la suite d'accords commerciaux
ceci pour dire, entre autres, à compétences égales un prestataire gagne 50% de moins qu'un statutaire, avantages et primes incluses.
( et que dire de l'ambiance au travail)


On voudrait bien produire avec des salaires élevés, mais avec des prix de vente coréen. Mais le cout du travail en France est l'un des plus élevé au monde. Etes vous prêt à acheter français si vous avez le choix entre 2 produits identiques, l'un coréen, et l'autre francais, mais 40% plus cher

=> c'est 3 millions de chômeurs + 3 millions de précaires par opposition au 2/3 millions d'offres d'emploi non pourvues chaque année (en tenant compte du marché caché de l'emploi)


La faute à qui?

Contrairement à d'autres pays, les français ne sont pas mobiles. Alors qu'un américain n’hésitera pas a traverser tout le pays pour un job, le français hésitera a changer de département pour la même chose.

=> des délits d'initiés, commis par des dirigeants amplement rémunérés, quand il est demandé des augmentations radicales du SMIC depuis 30 ans.
(impératif si les prix de l'EDF/GDF/assurances/carburants/produits alimentaires de première nécessité augmentent chaque année)
( la compétitivité des entreprises n'est pas dûe tant aux coûts, mais à leur degré d'investissement/réputation dans le monde)

Voici quelques grandes lignes descriptives du "système". La liste n'est pas "exhaustive" bien entendu.


Toute cette tirade semble etre extraite de propagande qui lance des affirmations sans le moindre fondement.
Sachez que le travail ne se décrète pas, hormis celui de la fonction publique.
Il n'est que la conséquence d'une situation économique. Quand aux salaires, c'est le jeux de l'offre et de la demande.
Augmenter le smic, comme vous le dites ne servira a rien si dans le même temps tous les prix augmentent dans les mêmes proportions.


La "bascule électorale" ne changera rien, car c'est déjà du vécu. (1974/1995)


Les promesses électorales n'engagent que ceux qui les écoutent. Le nouveau pouvoir est confronté à la même réalité économique que ses prédécesseurs. Il fera ce qu'il pourra. Mais certainement pas ce que vous préconisez.

La résolution des "grands problèmes" ne passera que par une réaction du "législateur"


C'est Bernard Tapie, à l'époque ou il se disait socialiste qui disait qu’être pauvre devrait être un délit, ou quelque chose comme ça. Bien sur, c’était de la dérision.
Si la pauvreté pouvait disparaitre par décret, ne pensez vous pas qu'il y a longtemps que cela aurait été fait?


l'article L 327 du code de la route mentionne : la probité d'un expert auto
=> et que vois-je quand je suis confronté à l'expert mandaté par la société d'assurances ? je vois un manquement à la probité

c'est pour cela qu'une discussion objective est impossible avec un expert mandaté par la société d'assurances surtout si le ton monte.


C'est bien que vous ayez terminé en revenant dans le sujet.

Selon moi, seul un autre expert pourra discuter avec un autre expert, surtout quand celui ci est payé par la compagnie d'assurance. Ce qui veut dire que quand on est absolument certain d'avoir raison, mieux vaut payer un expert independant. Sa parole devant un tribunal vaudra mieux que la notre.



tous les ans en France, la justice française "arrête" des salariés du secteur des assurances pour vol, détournement, (censuré)


Ce n'est pas l'exclusivité des assurances, loin s'en faut.
jcv43
Major anti-arnaque
Major anti-arnaque
 
Messages: 417
Enregistré le: Jeu 10 Déc, 2009 à 18:36:54

Re: indemnisation apres un sinistre non responsable

Messagepar dentex-dentex » Mer 12 Sep, 2012 à 12:35:01

Bonjour,

Les couts de réparation de nos jours sont très élevés, et n'augmentent pas directement la valeur du véhicule réparé.

Si votre voiture est coté 1500€ à l'argus, ce n'est pas parce que vous faites 1500€ de réparation dessus que vous pourrez la vendre 3000€.
Tout au plus pourrez-vous espérer une légère surcote.


Cdt.
dentex-dentex
Dieu anti-arnaque
Dieu anti-arnaque
 
Messages: 6032
Enregistré le: Lun 31 Mar, 2008 à 12:47:10
Localisation: Marseille

Re: indemnisation apres un sinistre non responsable

Messagepar smbenali » Sam 15 Sep, 2012 à 12:10:44

bonjour

quelques précisions svp sur les problèmes mentionnés au post précédent :

le prix de l'EDF/GDF/Téléphone/carburants/assurances augmentent sans que ce soit justifié
=> ce que j'ai voulu dire c'est qu'en France il y a un grave manque de transparence
manque de transparence sur :
=> la fabrication : exemple que pensez vous que vivent nos concitoyens proche d'usines, de centrales ou de raffineries ?? vous pensez que tout est clair, propre ??
=> les prix : EDF avance les coûts des matières premières et de la technologie pour demander à raison une hausse du MWh aux pouvoirs publics
certes, mais aujourd'hui le concitoyen n'a aucune information sur les coûts
à raison là aussi, car tant que monopole susbistera, toujours le consommateur devrait avoir droit à information pour contredire l'exploitant

des risques de radiation en France n'y en auraient-ils pas sur la base d'infos transparentes ? a-t-on respecté des conditions d'extraction du minerai ? le droit de l'environnement a-t-il été respecté ?
mis à part la transparence ou la concurrence, l'exploitant peut dicter ses prix sans que personne n'ait un droit de regard sur les marges pour critiquer

=> les carburants : vous savez l'exploitant désire délocaliser les raffineries pour les trois raisons suivantes : les salaires, la réglementation et le poids de la charge
la réponse immédiate à donner à la flambée : c'est investir massivement dans l'électrique, la PAC, les véhicules à gaz/air comprimé etc
avec tout cela il y aurait matière à ne plus payer de factures exorbitantes à la pompe
mon petit doigt me dit que tout ceci est politique : pensez vous que les pétroliers et l'état accepteraient un tel virage vu les sommes en jeu ??
il y a de l'hypocrisie et du mensonge

=> le telephone : les FAI reversent à l'opérateur historique environ 15 euros par abonné pour pouvoir utiliser les lignes cuivrées
(aucune autre alternative pour le consommateur depuis l'avènement d'internet du genre "fibre optique généralisée" même si coûts élevés)
(l'opérateur historique d'ailleurs empêtré dans des scandales (suicides, (supprimé) moral, discriminations etc....)
aujourd'hui on voit que le dernier opérateur mobile arrivé sur l'échiquier subit des pressions de l'opérateur historique.
et dernièrement, il y a eu ce bug géant sur le réseau mobile Orange.
tout ceci concourt à dire qu'il y a des manquements, des abus, des délits, des blocages politiques, des choix désastreux en investissement humain/matériel.

voilà les précisions pour l'augmentation injustifié des prix

deuxième point : les banques

les banques en ligne que l'on nous vante sont dangereuses pour une personne non avertie
la CB est gratuite, mais à quel prix ? le prix d'une hotline très chère !! et surtout de conditions générales à lire scrupuleusement !!!!

de plus, ces enseignes, propriété pour la plupart des grands groupes comme par hasard, n'ont qu'un seul but : inciter le citoyen a consommé des produits boursiers et autres produits complexes pas forcément utiles au quotidien.

on ne peut pas parler de véritable concurrence puisque les actionnaires sont eux-mêmes banquiers !!

en résumé, le choix est très restreint entre la Banque Postale, à priori la moins chère/la plus transparente et les autres ...

remarque : le trading est un problème à part qui mérite grandement d'être éclairci étant donné sa vocation à l'origine et ses écarts actuels monumentesques !!!

troisième point : le monopôle

pourquoi c'est urgent ?
exemple le SAV de l'exploitant : on a vu qu'il est confronté à pas mal de réclamations chaque année et quel est le résultat ? l'appel au médiateur pour tenter la résolution de problèmes.
je ne suis pas certain que toutes les personnes redevables sont de mauvais payeurs comme dans l'exemple du foyer monoparental.
c'est indigne d'une entreprise comme EDF, mais il faut voir qui décide de quoi dans l'entreprise pour comprendre les dysfonctionnements/les blocages
la concurrence a permis un démarquage entre exploitants avec ces fameux messages publicitaires : "nous sommes noté 1ers à la relation client"

construire une centrale, c'est encombrant, cher et dangereux ? soit !
rien n'empêche EDF de revendre une partie de son parc à un concurrent pour établir un équilibre !
problème stratégique/politique vous dites, raison je vous donne !

la France peut faire appel à des IDE (investissement direct de l'étranger) pour des projets alternatifs : investir une bonne fois pour toute dans l'économie verte et dans la gestion de l'énergie (isolation, panneaux solaires chauffants etc...)
mon petit doigt me dit aussi que cela ne ferait pas plaisir à EDF de tels changements !
il n'est pas interdit non plus aux pouvoirs publics et aux médias d'expliquer aux citoyens ce que c'est que consommer raisonnablement de l'électricité
(les gadgets iuntiles dans une maison, la construction d'ilôt à la danoise pour mutualiser les coûts/les dépenses comme une machine à laver etc ....)

aujourd'hui en France il faut acheter responsable à cause de la paupérisation de la société.

quatrième point : l'externalisation

produire coréen, ce n'est pas l'exemple à suivre étant donné les conditions de travail en Chine, pays contributeur de la Corée.

non, en revanche maintenir de bons salaires, mépriser les produits émanant d'une concurrence déloyale et consommer des produits vertueux, ça c'est possible et dépendant du bon vouloir du chaland !!!

acheter des produits français plus cher que des produits internationaux à bas coût: je dis oui à condition de revoir les conventions collectives, de remettre en cause la structure pyramidale des entreprises et de mettre au point des stratégies sur les réels besoins de celles-ci (encadrement/main d'oeuvre).

exemple :
dans le secteur auto, beaucoup de modèles récents se sont avérés être des flops commerciaux
et pourtant de lourds investissements en ingénierie ont été accordés à ces projets : quel est le bilan de tout ceci ? un licenciement de tout un pan des bureaux d'études. ( exemple avec Renault à Guyancourt )
ne sait-on pas dire en France que l'on s'est trompé ? qu'il fallait s'en doute étudier le marché, comme le stipule le marketing, et s'apercevoir que le consommateur a des idées précises !!! nom d'une pipe !!

cinquième point : le chômage

être mobile ? absolument, mais car il y a un mais !
met-on des moyens égaux sur l'ensemble des salariés ! à mon avis, j'en doute !

la dernière polémique le montre bien : plus de 90 % du budget formation passe aux mains de salariés cadres. ce n'est pas pour les accabler, mais le constat est là et depuis bien longtemps !!!

pour les chômeurs inscrits à l'ANPE (les non-inscrits c'est un problème à part), beaucoup d'offres précaires du tertiaire et quelque peu de l'industrie
( stats générales ramenées au territoire français)
ça ne laisse peu d'augure à ces personnes tombées dans la spirale de perte de revenus. c'est LE DRAME et LE SCANDALE.

une entreprise ne voudra pas d'un chômeur pour une place valorisée ( c'est la raison d'être des chasseurs de tête)
c'est une grave erreur dans ce genre de stratégie, car c'est se priver d'éléments moteurs insoupçonnés et rester dans ce carcan technocratique.
autre raison évidente : les coûts liés à une formation

dernier point : la propagande des partis "extrêmes"

les délits d'initiés : c'est un fait toujours d'actualité en France et personne ne peut le nier.

le vote : même si cela ne résout pas 100% des problèmes, faire jouer le pluralisme peut permettre la résolution au moins de 20%. (visée réaliste)

augmenter le smic c'est une obligation quand on vit sous la gorge
vous pensez que les exploitants vont demander aux ménages s 'ils peuvent supporter des augmentations des tarifs de l'électricité/du gaz et bien d'autres
et pourtant c'est dans leur intérêt s'ils veulent s'assurer de la solvabilité et donc du paiement effectif des factures.
c'est aux dirigeants aussi de se remettre en cause et de savoir mieux gérer une entreprise, car il y a beaucoup d'écarts à ce niveau à n'en pas douter.
ce qui pourrait faire baisser les prix du côté de la fabrication.

La France est un pays du poids de la charge : augmenter le smic est un impératif
tant pis si le prix du lait augmente, il faudra faire des choix de première nécessité
car s'il est bien un choix inéluctable malheureusement, c'est bien celui de l'électricité /chauffage/gaz quand on désire un toit !!! saperlipopette !!!
(c'est pas malheureux d'avoir l'électricité, c'est malheureux de ne pas pouvoir choisir selon ses critères)

au fond
la faute aux salariés qui acceptent n'importe quel salaire à n'importe quelles conditions ! là je suis d'accord (offre/demande)
mais il faut expliquer ceci aux français et avec de la "bonne" pédagogie !!!

Tous ces points sont liés aux problèmes des réclamations, des (censuré) etc...
c'est la raison pour laquelle il faut les mentionner.

un grand merci aux personnes désireuses de faire avancer les choses en France.

remarque sur le dossier : liste des experts retenue par le ministère des Transports

ce que je redoute c'est la tentation d'un expert indépendant de suivre les grandes lignes de son "confrère" missionné par les assurances.
pourquoi ? car c'est un monde très feutré, celui de l'expertise : peu de personnes dans un secteur de l'auto qui regorge de beaucoup d'(censuré)
en tout genre

autre chose : il n' y a aucun contrôle sur le travail d'un expert, tout le chiffrage repose sur lui !
j'estime que c'est avoir accordé trop de responsabilités à une même personne.
sur quels critères juge-t-on la probité d'un expert ? y en a t-il ? est-ce suffisant pour juger ? vous comprenez les failles.
c'est là le rôle du législateur de remettre en cause cette situation !
smbenali
Élève anti-arnaque
Élève anti-arnaque
 
Messages: 5
Enregistré le: Dim 12 Aoû, 2012 à 11:46:27

Re: indemnisation apres un sinistre non responsable

Messagepar dentex-dentex » Sam 15 Sep, 2012 à 12:31:14

Bonjour,

L'essentiel de votre message est hors sujet, et n'a pas sa place sur ce forum, qui n'a pas de vocation politique.

Cdt.

PS: merci aux intervenants de ne répondre que sur le sujet initial.
dentex-dentex
Dieu anti-arnaque
Dieu anti-arnaque
 
Messages: 6032
Enregistré le: Lun 31 Mar, 2008 à 12:47:10
Localisation: Marseille

Re: indemnisation apres un sinistre non responsable

Messagepar smbenali » Lun 17 Sep, 2012 à 18:17:34

bonjour

ce que je redoute c'est la tentation d'un expert indépendant de suivre les grandes lignes de son "confrère" missionné par les assurances.
pourquoi ? car c'est un monde très feutré, celui de l'expertise : peu de personnes dans un secteur de l'auto qui regorge de beaucoup d'(censuré)
en tout genre

autre chose : il n' y a aucun contrôle sur le travail d'un expert, tout le chiffrage repose sur lui !
j'estime que c'est avoir accordé trop de responsabilités à une même personne.
sur quels critères juge-t-on la probité d'un expert ? y en a t-il ? est-ce suffisant pour juger ? vous comprenez les failles.
c'est là le rôle du législateur de remettre en cause cette situation !

autre point sombre

on parle de valeur residuelle à une expertise

mais quand est-il des calculs ?
pourquoi n'y a t il pas de normes de calculs par rapport à une modification majeure comme changer un essieu ?
c'est l'opacité totale, on ne sait pas comment un expert calcule par rapport aux pièces ?
y a t il des remises en cause de prévu par le législateur ?
(mieux prendre en compte la valeur d'une pièce majeure avec la main d'oeuvre dans une voiture comme les cardans ou la cremaillère de direction)

on aimerait que le ministère des Transports travaille sur ces sujets, car il subsistera toujours des problèmes à l'indemnisation d'un assuré suite à un sinistre si rien n'évolue dans le sens de l'assuré.

voici les précisions par rapport au problème principal : la probité d'un expert mandaté par les assurances et d'une manière générale la probité des experts recensés dans la liste nationale.
(un expert indépendant et un expert mandaté =>
pourquoi ne pas les noter cela donnerait davantage confiance aux assurés les sollicitant : une note officielle revue chaque année et publiée au Journal Officiel)
=> une note donnée par un collège d'associations de consommateurs, d'assurés et de professionnels sur la base des retours d'expérience des experts.
(la résolution parfaite du problème d'un assuré)

Merci pour les réponses données et à d'éventuelles idées en ce sens.
smbenali
Élève anti-arnaque
Élève anti-arnaque
 
Messages: 5
Enregistré le: Dim 12 Aoû, 2012 à 11:46:27


Retourner vers Assurance Automobile

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités