entreprise Germain a Pavillons sous bois

Les prix et les services liés à l'électricité, à l'eau et au gaz
Travaux : de la décoration au gros-oeuvre...
Mésaventures avec un dépanneur...

entreprise Germain a Pavillons sous bois

Messagepar krourk83 » Sam 10 Jan, 2015 à 14:43:49

voici mon expérience avec l'entreprise Germain de Pavillons sous Bois.
c'est un peu long mais j'ai déjà écourté certains passages totalement hallucinants.

j'écris sur ce forum en me disant que peut être quelqu'un me lira avant de les contacter.

deja, les commentaires de clients sur leur site sont totalement bidons. j'ai essayé d'en laisser plusieurs (positifs et négatifs). a chaque fois il y a une erreur de chargement de la page.

ensuite:
-un chèque de 198 Euros "entretient chaudière". jusque la tout va bien.
-un autre chèque de 198 Euros pour "recherche de panne". et la ça devient n'importe quoi car notre chaudière fonctionne et n'est pas du tout en panne.

pour le technicien la "recherche" consiste a demander a ma femme si il y a une fuite quelque part (je ne suis pas la, je bosse le jour de l'intervention). il ne cherche rien du tout, on doit lui dire d’où vient le problème...
ma femme lui indique un radiateur.
nous habitons un petit appartement. les 5 radiateurs peuvent être vue très rapidement mais le technicien ne les vérifie pas (histoire d'etre sur que nous n'ayons rien oublié ou qu'il y ait quelque chose que nous n'ayons pas vu...par acquis de conscience) rien. il ressert la vis du radiateur, rajoute de l'eau dans la chaudière et voila. sauf que la note est de 198 euros et que nous avons encore deux radiateurs qui fuient (je le savais car je les suivais de près en prévoyant un changement de joint. ma femme ne s'occupe pas forcement de ce genre de choses).
198 Euros pour une question, un coup de clef, un peu d'eau et d'huile de coude.
le soir j’appelle le technicien directement sur son portable. il a laissé son numéro car il bosse aussi au black. je lui demande de m'expliquer la "recherche de panne".
le mec ne parle pas bien. il fait des efforts mais s’énerve vite. il commence a me parler comme un mec de banlieue et j'aime pas du tout ça. entre mecs de banlieue, on a notre manière de parler, mais je ne le ferais jamais avec un client. il me ment en disant qu'il a vérifié tout les radiateurs (il y a encore de l'eau qui en coule. ça se voit...).
je fini par raccrocher car il ne veut rien admettre et son français m'écorche les oreilles ("ah ben elle me l'a pas fait montrer les autres radiateurs" ... ).

je précise que j'ai fait du standard téléphonique et de la V.P.C.
je sais parfaitement ce qu'est de gérer un client énervé et mécontent par téléphone. je connais aussi les insultes et le mépris d'un client qui de toute façon a raison...
j'agis donc en conséquence quand j'appelle ou reçois un appel.

le lendemain je contacte les bureaux pour qu'un autre technicien repasse et finisse le boulot (que j'ai payé).
et la... j'ai du mal a décrire.... disons que j'ai rarement vu pire.
ma première interlocutrice est une dame. elle me coupe très rapidement la parole pour m'expliquer que j'ai tord. elle ne m'écoute absolument pas. me coupe encore régulièrement la parole et du coup, ne capte rien a ce que je lui demande. rien de rien de rien. elle commence a me parler sur un ton qui ne me plait pas du tout.
la je crois rêver car selon elle je n'ai pas mon mot a dire. je vais devoir raccrocher et fermer ma g*****.
donc je pète mon câble. a ce stade, je ne vois pas ce que je peux faire a par gueuler un bon coup. je comprends que je suis en train de me faire avoir...
elle me raccroche au nez, prétextant d'autres appels. je rappelle dans la seconde et je retombe sur la même. la je commence a en rire tellement elle ne sait plus quoi inventer comme mensonges.
finalement, au bout d'un bon quart d'heure, elle veut bien que l'employé revienne chez moi finir ce qu'il a commencé. moi je ne veux pas de lui... elle me répond qu'il n'y a que lui (lui meme m'a dit le contraire la veille). j'accepte en rigolant. je lui donne mon seul jour libre de la semaine: tous les vendredis de janvier. elle me répond "ah bah nan y bosse po l'vendredi hein. alors ça va po et' possible hein". j'éclate de rire tellement c'est grotesque.
je rigole moins quand elle commence a parler de ma femme (la facture est a son nom). en criant sur un ton hystérique et méprisant au possible: "et alors elle est ou madame A. dans cette histoire? hein? ELLE EST OU CELLE LA? elle se défile la hein?". ... je retranscris mot pour mot.... comme je disais, j'ai rarement vu pire. évidement je poussais ma soufflante aussi (a trop rester poli, on se fait enfler).
elle fini par me dire qu'elle va parler de tout ça a son responsable et me raccroche au nez.

je rappelle dans la seconde et demande le responsable.
je tombe direct dessus (il suit déjà la conversation). je n'ai même pas fini de ma présenter qu'il me coupe la parole pour m'agresser: "c'est vous qu'arrêtez pas d'appeler la?". je dis que oui.
il me répond "c'est pas bientôt fini d'parler comme ça au gens?" et d'autres choses dans le genre dont je ne me souvient plus et sur un ton très agressif. en gros, je suis en tord et il ne fera rien pour moi.
je suis bouche bée. je viens de comprendre que j'étais dans une maison de fous. très calmement et époustouflé je lui dis "ha d'accord, même le responsable va me parler sur ce ton..." dans cette situation, le rôle du responsable est de calmer le jeux. je peux concevoir que j'ai tord, encore faut il me le dire poliment.
ça repart en sucette. il a la mensonge facile. me dit que son entreprise ne répare pas les radiateurs... a un moment je lui demande si il a mon dossier sous les yeux. si il est a même d'étudier mon cas. il me dit que non. encore une fois on ne capte rien de ma demande et on ne fait aucun effort face au client.
suite a ma question, je crois comprendre qu'il se sens un peu bête et prend mon dossier en main. la le ton change radicalement. je répète pour la xeme fois que je n'ai rien a redire sur les 198 Euros de l'entretient. qu'ils peuvent aussi garder les 198 Euros de "recherche de panne" mais que quelqu'un doit repasser chez moi finir le boulot. il fini par comprendre ce que je lui dis. j'en profite pour lui glisser "vous voyez, quand on parle calmement on fini par trouver des solutions"... il me propose enfin quelque chose: soit il passe finir le boulot, soit il me renvoie mon chèque. il me rappellera dans l’après midi pour me donner sa décision.

évidement personne ne me rappelle. mes chèques sont encaissés très rapidement. j'ai appelé le 31 décembre, ils sont débités le 7 janvier (5 jours ouvrés en comptant le pont du vendredi 2). on s'est donc empressé de les envoyer après mon dernier appel.

alors il y a surement un moyen de résoudre mon problème.
mais c'est du temps et de la santé (mentale) de perdu.

si vous faites appel a eu et que vous avez un problème, une fois votre argent dans leur poches, vous serrez traité comme une sous m****. on vous parlera comme a un chien et on vous mentira.

ne vous laissez pas avoir.
krourk83
Apprenti anti-arnaque
Apprenti anti-arnaque
 
Messages: 1
Enregistré le: Jeu 08 Jan, 2015 à 13:19:52

Informations


Besoins de conseils ou d'assistance face à une Arnaque ?
Ce forum n'est plus actif mais le combat continue ailleurs !

Inscrivez-vous sur le forum de Signal-Arnaques


Informations
 

Retourner vers Fourniture d’électricité, de gaz, d’eau – Travaux et dépannages

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 10 invités